Une Histoire musico-littéraire bouleversante

Interprétée par Romain HERVE, pianiste lisztien

et François Beaulieu, sociétaire de la Comédie française

(Francis Perrin est également possible dans ce programme)

 

 

 

  

 François Beaulieu, sociétaire honoraire de la Comédie française
 

Ce spectacle révolutionne le principe du programme musico-littéraire

en mettant la musique en action.

 

Il s'agit de la naissance d'un nouveau genre imaginé par Romain Hervé :

 

l'HISTOIRE POÉTICO-MUSICALE

 

une Histoire faite uniquement de chefs d'œuvre de la Poésie et de la Musique qui fusionnent par magie pour laisser naître une extraordinaire histoire tels les maillons d'une même et seule chaîne.

Dans ce nouveau genre, la musique ne commente plus seulement les mots, les états d'âme: elle fait avancer l'Histoire et en fait partie intégrante.


Le choix de la poésie n'est pas fortuit car la poésie devient musique de même que la musique devient poésie pour nous conter l'histoire d'amour d'un homme épris d'une femme tant attendue.
Se succèderont des états d'âme forts et profonds : rêve et attente amoureuse, déclaration, passion, volupté, interrogation et incertitude, mal-être, folie, drame, pardon, rédemption.

Les chefs d'œuvre poétiques de Charles Baudelaire, Alphonse Beauregard, René-Guy Cadou, Marceline Desbordes-Valmore, Victor Hugo, Alfred de Musset, Albert Samain,

Paul Verlaine intensifient, ouvrent un regard nouveau sur la musique exceptionnelle de LISZT et contribuent à créer un climat captivant, magique, impressionnant et émouvant.
D'ailleurs, il ne faut pas oublier que la musique de Franz Liszt est à l’image de son créateur: d’une incroyable diversité de caractère, de sentiments et recèle une complexité et une profondeur guère soupçonnée des mélomanes qui ne voient encore trop souvent en lui que le virtuose.

 

Un concert à ne pas manquer pour la profondeur, le charisme du comédien François Beaulieu et la sensiblité, l'investissement musical de Romain HERVE qui a consacré son premier CD à Liszt, enregistrement primé par un R10 du magazine classica-Répertoire, le Coup de coeur-RTL d'Alain Duault et le Coup de Coeur de l'année de la revue Pianiste.

 

 

 

Ce qu'en dit la Presse :


 

"Nuits d’été Paroles et musique en accord"

Festival de musique de Mâcon / 25 juillet 2011

Non renseignée

La neuvième édition du festival musical mâconnais « Les nuits d’été » a démarré hier soir, par un spectacle unissant la musique des mots à celle des notes.

 

La météo joue de mauvais tours en ce moment à tous les organisateurs de spectacles de plein air. Le festival mâconnais « Les nuits d’été », qui se déroulera tout au long de cette semaine n’y échappe pas. Hier soir, le premier spectacle a dû se replier à l’auditorium du conservatoire de musique de Mâcon. Mais quand la musique est bonne… Et surtout, quand le spectacle est de très haute facture et de belle tenue, peu importe le lieu : l’émotion est là et prime sur tout.

Entre musique et littérature. En ouverture de cette édition 2011 des Nuits d’Été, place avait été faite à Liszt, dont on célèbre cette année le bicentenaire de la naissance, à travers un spectacle musico-littéraire. En scène, deux artistes : Romain Hervé, pianiste et François Beaulieu, comédien, sociétaire honoraire de la Comédie Française. Et ce sont deux musiques qui se sont unies, merveilleusement, intensément, fusionnellement. Musique des notes, musique des mots, l’un sachant donner aux premières une légèreté profonde, une douleur complexe, l’autre trouvant dans sa voix sombre et rassurante, la musique de chaque émotion, tous deux narrant l’histoire d’un amour infini à donner à une femme tant désirée et cherchée. Auprès de Liszt s’étaient invités Verlaine, Cadou, Charles Baudelaire, Verhaeren, Alfred de Musset, Victor Hugo, qui tous aidaient leur ami dans sa quête d’amour absolu et irréel.

Marie Salerno (Le Journal de Saône et Loire)

 

 

 

 

haut de page