Michel Follorou

photographe, réalisateur

Plus d'infos sur wikipedia

 

Michel Follorou vit et travaille à Paris, puis en Bretagne. Son exposition « Rencontres en Inde » sera présentée pendant six ans dans toutes les Alliances Françaises et les Universités Indiennes. Son travail photographique se poursuit avec de nombreux reportages au Tibet, au Népal, en Afrique (Togo, Sénégal,,,), dans le Maghreb ( Maroc, Tunisie, Egypte...), et en France pour des magazines avec différents sujets de société : reportages sur les SDF, sur le naufrage de l'Amoco Cadiz, expositions sur la vie et la mort d'une religieuse, sur Sylvia Davis, excentrique anglaise et poétesse, sur le facteur d'orgue italien Bartolomeo Formentelli...). 

Co-fondateur du collectif photographique SELLIT, avec Michel Thersiquel, Guy Hersan et Alain Le NouaiI, ses photographies sont remarquées et saluées par Willy Ronis, Irina Ionesco et Gisèle Freund qui encouragent Michel Follorou à davantage exposer. En 1978, Michel Follorou entre à l'agence Rapho.
 

 

Réalisateur dès 1980, il collabore avec France 2 (émissions « Voir », « Fenêtre sur ») et réalise une série de films et courts métrages. En 1982, il rencontre Jeanne Labrune et réalise pour elle un travail photographique à l'occasion du tournage des «Prédateurs » avec Maurice Garrel et Roland Blanche. En 1983, l'émission de télévision « Flash 3 »dédiée à la photographie qui présente le portrait des photographes Jean-loup Sieff, Julien Clergue, Helmut Newton, Robert Doisneau, Jacques Henri Lartigue, consacre également un portrait à Michel Follorou.

Capteur de sons, à partir de 1985, ses recherches sur le son et les univers sonores le conduisent à travailler pour l'Atelier de création Radiophonique (ACR) et France Culture, avec Alain Trutat et René Farabet. Dans ce contexte, Michel Follorou consacre un film à Yann Paranthoën « check-up du nagra IV S 3328»

En 1995, il crée une société de production, puis en 1997 une unité de production et post production TV, ainsi qu'un studio d'enregistrement du son et création sonore. 
Depuis plus de vingt ans, Michel Follorou a réalisé pour la télévision une centaine de portraits sensibles de personnalités, (Edgar Morin, le Dalai Lama, Dominique Desanti, Simone Veil, William Christie, Karine Saporta, Anna Ventura, Jean-Pierre Mocky, Yves Copens, Mickael Lonsdale, Hisashi Okuyama, Yann Paranthoën...).

 

haut de page